"Le trait d'unions"   
    F╩vrier/Mars 1998 N 17

Congr╔s des professeurs de fran┌ais de Russie

Notes et impressions

R╩pondant ┴ l'invitation des Professeurs de Fran┌ais de Russie que pr╩side Janna Aroutiounova, Andr╩ Bellville, Vice-Pr╩sident et votre serviteur, avons eu l'honneur et le grand plaisir de repr╩senter l'Union Nationale France-Russie-C.E.I. au congr╔s de ces professeurs. Il s'est d╩roul╩ du dimanche 25 au lundi 31 janvier dernier ┴ Moscou. Le th╔me central de ce congr╔s ╩tait "la France et la frncophonie aujourd'hui".

Empreint de chaleur fraternelle, ╩mouvant, sinc╔re (et les qualificatifs me manquuent pour exprimer v╩ritablement ce que nous avons v╩cu au cours de cette semaine) ce congr╔s aura ╩t╩ ┴ coup s┘r, une ╩tape importante dans le renforcement professionel, mais aussi affectif et passionnel, du v╩ritable attachement de ces hommes et de ces femmes ┴ notre langue, ┴ notre culture et ┴ notre histoire.

Venus des quatre coins de ce vaste territoire, 160 participants repr╩sentant 55 villes de Pussie, durent "plancher" d'une mani╔re intensive sur tous les sujets li╩s ┴ la francophonie aujourd'hui, ┴ le monde. Des sujets trait╩s par des sp╩cialistes venus de france, du Canada, de Belgique et d'Alg╩rie: soit dix-sept au total.

Il convient de noter aussi les conf╩rences que les ogranisateurs nous ont demand╩ de pr╩senter: A, Belleville sur "la situation socio-politique en France" et moi- m╦me sur "Avoir 20 ans dans la France d'aujourd'hui"

Toutes les conf╩rences ╩tant suivies, les apr╔s-midis, de travaux en ateliers. L┴ encore, sur des sujets les plus divers.

Il est peu de dire que nous avons ╩t╩ impressionn╩s par l'immense int╩r╦t, par la passion m╦me que portent ces hommes et femmes, non seulement pour l'enseignement de notre langue, mais aussi et sourtout pour la d╩fense du fran┌ais et sa promotion, ┴ travers ce grand pays.

Comment rester indiff╩rents lorsque l'on sait que pour participer ┴ ce stage, ces enseignants non seulement prennent sur leurs jours de vacances, mais de surcro¤t, doivent payer personnellement le voyage et l'inscription? Pour certains, les maigres ╩conomies r╩alis╩ess tout au long de l'ann╩e auront pay╩ ce congr╔s!

N'est-il pas ╩mouvant d'ntendre cette femme de 73 ans, venant du fin fond de la Russie - trois jours de train pour venir et autant pour repartir disant - que tant qu'elle le pourra, elle participera ┴ ce congr╔s qui lui apporte tant, ne serait-ce que la possibilit╩ de parler en fran┌ais, avec des vrais fran┌ais!!!

Emotion encore ┴ l'ouverture du congr╔s, lorsqu'au nom du Gouvernement fran┌ais, notre Ambassadeur ┴ Moscou, M. Hubert Colin de Verdi╔re a d╩cor╩ Janna Aroutiounova et M. Gak, en les Chevaliers de l'Ordre National du M╩rite.

Soulignons la port╩e d'un tel ╩v╩nement, car il n'est pas courant que notre gouvernement remette une telle distinction ┴ de personnalit╩ ╩trang╔res. moment d'╩motion encore, ┴ la fin du s╩jour, lorsque de nombreux participants, avec des mots simples venus du fond du coer, ont remerci╩ Janna et son ╩quipe pour tout ce qu'ils font, tr╔s bien, ┴ leur ╩gard.

Enfin pourquoi dissimuler la joie immense que j'ai eu aussi, en retrouvant des hommes et des femmes que nous avons connus ┴ Grenoble, losqu'ils sont venus en stage ┴ l'Universit╩ et qui sont devenus pour certains, des amis tr╔s chers!

Signalons cependant la fausse note concernant les livres que nous devions remettre sur place ┴ chaque participant au nom de l'Union Nationale et de nos Associations ayant particip╩ ┴ leur financement. Disons le sans ambage: par la faute du groupe Hachette (et sa maison d'╩dition Hatier) qui n'a pas pris les bonnes dispositions en temps voulu, les livres ne sont pas arriv╩s ┴ temps ┴ Moscou. Bien ╩videmment, nous le d╩plorons tous et avons fait les observations qui s'imposaient aux responsables de cet ╩tat de fait. Mais que nos Associations soient rassur╩es, nous avons pris sur place les mesures qui conbenaient, afin que Janna Aroutiounova et son ╩quipe fassent parvenir le livre ┴ chaque destinataire (*).

Afin de ne pas rester sur cette notre n╩gative, notion aussi que Congr╔s ┴ ╩t╩ l'occasion de recevoir un message tr╔s chalreureux de Robert Prosp╩rini, Inspecteur d'Acad╩mie ┴ Bourge ( qui organisa en 1997 dans sa ville et pour la premi╔re fois en France, ce Congr╔s) informant les congressistes de son d╩sir:
- d'accueillir en avril quinze professeurs russes
- d'organiser avec un autre coll╔gue Inspecteur, le prochain Congr╔s de 1999, ┴ nouveau en France!

Du coup, relevant le d╩fi et en accord avec l'Universit╩ de Besan┌on, Andr╩ Bellville faisait acte de candidature pour l'organisation du Congr╔s en l'An 2000, en Bourgogne ou en Franche Comt╩!!

Enfin, ce Congr╔s aura ╩t╩ pour nous l'occasion d'avoir aussi des nombreux contacts et entetiens ┴ l'Ambassade de France, mais ╩galement avec la direction des Amis de la France, avec le Directeur d'un journal franco-russe... Andr╩ Bellville en analyse la port╩e dans son ╩ditotial.

Quant ┴ moi, je garde le souvenir de moments merveilleux qui me poussent aujourd'hui ┴ redoubler d'╩nergie pour agir encore plus en faveur du renforcement de l'amiti╩ et de la coop╩retion entre nos peuple.

(*) Avec des cartes portant les coordonn╩es de chague donateur, nous avons laiss╩ la somme n╩cessaire pour couvrir les frais d'exp╩dition individuelle de ces livres ┴ travers la Russie, tache ╩conomie que vont assumer Janna et ses coll╔gues.

Antoine S╩gura

Vice Pr╩sident de l'Union Nationale


1 page   aux archives   au debut