XI Congres de la FIPF
 

ATLANTA, PLAQUE TOURNANTE FRANCOPHONE

Paris 2000. Lors de la cloture du Xeme Congres de la Federation Internationale des Professeurs de francais (FIPF), Jean-Pierre PIRIOU, qui presidait alors l'Association Americaine des profeseurs de francais (AATF- American Association of Teachers of French) a propose de tenir le prochain Congres sur le territoire americain, dans la capitale de l'Etat de Georgie, dans la ville d'Atlanta.

Ville de Margaret Mitchell et de Martin Luther King, de Jimmy Carter, de Coca-Cola et de CNN, ville olympique, Atlanta represente la diversite des cultures et des langues de la Francophonie resumee par le theme du Congres Le francais : le defi de la diversite.

Soutenu par des subventions des gouvernements francais, canadien, quebecois, belge aussi bien que des partenaires institutionnels comme l'Oraganisation Internationale de la francophonie (OIF), l'Agence Intergouvernementale de la Francophonie (AIF), TV5 et Radio France Internationale, le Congres a reuni pres de 1 200 professeurs de francais venus de 118 pays du monde entier.

La ceremonie d'ouverture officielle s'est tenue le lundi 19 juillet avec des allocutions prononcees par M. Dario PAGEL (Bresil), President de la FIPF et President du Congres, Mme Margot STEINHART, Presidente de l'AATF, M. Jean-Pierre PIRIOU, President du Comite organisateur du Congres, Mme Shirley FRANKLIN, maire d'Atlanta, Mme Eliane De PUES-LEVAQUE, Representante permanente de la Communaute francaise de Belgique en Louisiane, Mme Nathalie NORMANDEAU, Ministre au Developpement regional et au tourisme du Quebec, M. Abdou DIOUF, Secretaire general de l'OIF et ancien president du Senegal, M. Xavier DARCOS, Ministre delegue a la Cooperation, au Developpement et a la Francophonie de la Republique Francaise, qui a lu le message de sympathie, de soutien, de reconnaissance de M. Jacques CHIRAC adresse aux participants du Congres dont je me permets de citer quelques extraits.

Chers Amis,
La cause qui vous ressemble m'est chere et je suis particulierement heureux de m'associer a vous pour ce XI-eme Congres de la Federation Internationale des Professeurs de francais.
Un message de sympathie d'abord, a vous qui etes venus nombreux, des pays les plus divers, pour partager vos experiences, echanger vos pratiques et reflechir ensemble a la place de la langue francaise face au defi de la diversite. C'est vous qui donnez a la Francophonie sa pleine dimension, ses visages et ses voix sur les cinq continents, par votre engagement au service de la cause de la langue francaise, par votre dynamisme et je dirais par votre militantisme, au sens le plus noble de ce terme.

Un message de soutien ensuite, car par la mission a laquelle vous avez choisi de vous consacrer, vous etes aux avant-postes de bien de combats. Vous savez mieux que d'autres combien il est essentiel d'ouvrir les jeunes esprits a la complexite du monde pour qu'une fois adultes, ils puissent agir en etres responsables, en femmes et en hommes de dialogue, conscients de leur histoire et de leurs racines, respectueux de la diversite des peuples. Face aux dangers du fanatisme, face aux menaces d'exclusion, vous eveillez les jeunes aux autres et a eux-memes, vous les eduquez a l'humanisme.

Professeurs de francais, vous etes les ambassadeurs non seulement d'une langue mais d'une culture et de valeurs, au premier rang desquelles la liberte, l'egalite, la fraternite, qui impliquent la tolerance et le dialogue des cultures...

Je voudrais vous adresser un message de reconnaissance pour la mission que vous accomplissez, jour apres jour, dans chacun de vos pays, dans chacun de vos etablissements, dans des conditions parfois difficiles. En faisant connaitre et progresser la langue francaise, vous contribuez a l'enrichir car l'avenir de notre langue commune ne se joue pas seulement en France. Il se joue dans tous les pays francophones ou s'inventent de nouvelles formes, de nouvelles pensees, de nouvelles sensibilites. Vous contribuez egalement, de la plus belle maniere, a construire un monde plus respectueux de la diversite, plus fraternel et plus solidaire ....

Apres la seance d'ouverture M. Abdou DIOUF a remis des prix du concours TV5 a Anne-Cecile Lamy, Laurence Rizk et a notre Maya Antiouchina de la ville de Lipetsk ainsi qu'aux laureats du concours Tour du monde de la Francophonie.

Place sous le haut patronage de M. Jacques CHIRAC, President de la Republique Francaise, et sous la presidence effective de M. Abdou DIOUF, Secretaire general de l'OIF, le Congres mondial des professeurs de francais a offert un programme varie traitant des politiques linguistiques, de la pedagogie et de l'usage du francais.

Il est a noter que pendant les travaux du Congres le mot diversite se declinait a l'envi. 75 stands differents occupaient tout le rez-de-chaussee, 350 communications etaient proposees dont parfois 33-35 ateliers en parallele ce qui creait des difficultes, un certain embarras de choix pour les congressistes.

La delegation de la Federation de Russie qui n'etait pas tres nombreuse a presente les interventions suivantes : Mme E. Porchneva (Nijni-Novgorod, ARPF) : L'Alliance Francaise comme association de droit local et sa nouvelle mission en Russie, Mme E. Khabiboulina (Kazan, APFT) : L'avenir du francais au Tatarstan, en Russie, en Europe, dans le monde entier, Mme N. Portnova (Moscou, APFR) : Le role de l'association des professeurs de francais de Russie dans la politique educative au XIXeme siecle, Mme T. Zagriazkina (Moscou, ALA) : Representations culturelles et apprentissage des langues, Mme J. Aroutiounova (Moscou, l'AEFR) : Le francais en tant que vecteur de deux cultures-russe et francaise ou la Francophonie sur le sol russe. Mme E. Youdina de Novossibirsk n'est pas intervenue, mais sa presence a ete tres efficace non seulement pour ses collegues lointains, mais aussi pour nous a Atlanta, Mme A. Kroutchinina (Saint-Petersbourg) a participe a la table ronde de la Commission d'Europe centrale et orientale de la FIPF. Les pays de la CEI ont ete tres bien representes par les professeurs de Kazakstan, Armenie, Azerbaidjan, Moldavie, Ukraine, Bielorussie, Lituanie, Lettonie, Estonie.

C'etait tres agreable de rencontrer des personnes qui etaient venues en Russie pour travailler comme experts-intervenants aux Seminaires organises par l'AEFR a Ivanteevka (region de Moscou) et qui ont deja donne leur accord d'y revenir M. Jacques Lefebvre, President de la Societe belge des professeurs de francais, M. Bruno Lombard de CLE International, Mme Francoise Ploquin, redactrice en chef de la revue si necessire et si utile plur nous tous, professeurs de francais, Le Francais dans le monde, M. C. Conninckx de Hatier International et des collegues danois Mme Eva Kambskard et Daniele Eychenne.

Tous les soirs la Francophonie culturelle a ete a l'honneur : le volet culturel du Congres a ete ouvert par le concert du grand chansonnier cadien Zachary Richard, un des rares artistes capable de participer pleinement dans deux cultures, qui s'inspire des divers courants ethniques dans la musique louisianaise, qui est le meilleur representant de la Francophonie bien vivante aux Etats-Unis. Les congressistes ont assiste au spectacle des Royal Drummers of Africa, artistes destines des la naissance a des roles traditionnels, historiens ou griots, qui ont herite de leurs ancetres la responsabilite de guider et de reconforter les gens dans la joie et dans la douleur. Comme a Paris, lors du Xeme Congres, les participants au Congres d'Atlanta ont eu une grande joie de retrouver M. Bernard PIVOT, animateur culturel francais de l'emission Double jeu qui a propose au cours de la soiree une selection de ses entretiens avec des personnalites dont la double culture, francophone et d'une autre origine a forge l'identite. Au cours de cette soiree M. PIVOT a anime un debat sur la langue francaise et son ancrage dans la diversite culturelle. (NdR : parmi les personnes interviewees par B. PIVOT au cours du Congres d'Atlanta est Jeanne Aroutiounova, Presidente de l'Association des Enseignants de Francais de Russie ; TV 5 montrera cette emission au mois de septembre).

Selon la tradition, le Congres finit par l'Assemblee generale qui prevoit les elections. A la suite d'une modification des Statuts de la FIPF, M. Dario PAGEL (Bresil) est reelu avec deux tiers des voix au poste du President de la FIPF, Mme Martine DEFONTAINE (France) reste la secretaire generale de la FIPF. Il y a deux nouveaux vice-presidents : M. Jean-Pierre CUQ, president sortant de l'Association de Didactique du Francais Langue Etrangere (ASDIFLE), auteur du Dictionnaire de didactique du francais langue etrangere et seconde, president du Comite scientifique du Francais dans le monde et Mme Janina ZIELINSKA, Presidente de l'Association des Professeurs de francais en Pologne, Presidente de la Commission pour l'Europe centrale et Orientale (CECO) de la FIPF.

A la fin des travaux du Congres, les congressistes ont adopte la Declaration dont le texte est donne ci-dessous pour que tous les professeurs et enseignants de francais de notre immense pays puissent en prendre connaissance, qu'ils soient au courant des problemes de la Francophonie.

DECLARATION D'ATLANTA


Les congressistes declarent que :
L'uniformisation culturelle et linguistique risque de promouvoir la pensee unique et constitue un danger pour le developpement humain. Les recommandations suivantes sont formulees :
La Francophonie peut et doit etre une alternative a la globalisation. Pour ce faire, elle devrait federer des alliances avec d'autres langues et organiser de maniere structurelle une reponse a la mondialisation qui tienne compte des dimensions humaines, economiques, culturelles, linguistiques, sociales et politiques.
La Francophonie en son sein peut et doit servir d'exemple a une mondialisation adaptee aux besoins de l'Homme. A cet effet, les congressistes insistent sur divers aspects :

  • la mise en place d'un veritable amenagement linguistique dans le respect des autonomies nationales ;
  • la promotion, au travers de la langue francaise, de toutes les langues et cultures du monde;
  • l'ouverture aux differentes variantes du francais et leur reconnaissance par la creation d'une instance multilaterale chargee de la mise en place d'un dictionnaire francophone et dotee specifiquement de moyens pour le faire ;
  • la promotion de la diversite didactique pour mieux repondre aux besoins des contextes et aux attentes des individus (un premier developpement consisterait a donner rapidement un suivi effectif aux Etats generaux de l'enseignement du francais en Afrique) ;
  • le soutien aux initiatives du monde associatif poursuivant la promotion de la diversite linguistique, didactique et culturelle ;
  • l'appui a l'edition (notamment des revues d'association) et la mise en reseau des editions francophones au titre de natures de diffusion de la diversite ;
  • la pression organisee et coherente sur les grands organismes mondiaux et sur le monde de l'entreprise afin de garantir la diversite et le droit a la difference.

La diversite apparait aux yeux de l'assemblee comme un enrichissement et un facteur de developpement. Il convient donc de la preserver et, mieux encore, de la promouvoir. Le choix francophone releve de cette prise de position.

Lors de la conference inaugurale, Mme Helene Carrere d'Encausse, Secretaire perpetuelle de l'Academie Francaise, en s'adressant aux congressistes a souligne le role que joue la Langue Francaise, la langue historiquement forgee dans un intense bouillonnement intellectuel et une prodigieuse richesse de confluences artistiques, dans la periode de l'uniformisation culturelle, de la privatisation du monde . Ceux qui enseignent le francais a travers le monde entier et ceux qui l'apprennent sont fous de cette langue (dans le bon sens de ce mot), car les apprenants et les enseignants l'aiment d'un amour sans frontieres, ce qui n'est pas le destin de toutes les langues, car le francais s'est ancre dans leurs tetes et leurs c?urs. Ce sont les professeurs de francais qui sont differents des autres, qui ont quelque chose de plus que les autres et qui comme bougies eclairent l'espace francophone.

En souhaitant aux congressistes d'excellentes journees de travail, H. Carrere d'Encausse les a appele(e)s a veiller a l'immortalite de la langue francaise et c'est avec le meme appel que je m'adresse aux lecteurs de notre journal La Langue Francaise.

Chers collegues, chers lecteurs, chers ami(e)s, j'espere qu'au prochain Carrefour Francophone au XIIeme Congres de la Federation Internationale des Professeurs de Francais en 2008 au Quebec nous serons plus representatifs (-ves) !

Jeanne AROUTIOUNOVA
Presidente de l'AEFR
Chevalier de l'ordre National du Merite,
Officier des Palmes Academiques

line
version francaise         version russe         Congres de la FIPF         aux archives         au debut de la page